La crise que connaît Volkswagen avec le scandale des tests antipollution truqués pourrait avoir des dégâts collatéraux pour le Diesel en général, pour d'autres constructeurs automobiles et au delà sur la confiance des consommateurs dans les produits d'origine allemande.

Volkswagen_crise_test_antipollution

L'affaire Volkswagen
Tout démarre outre atlantique lorsque une ONG spécialisée dans le transport écologique sous-traite des mesures d'émission à une université sur 3 véhicules. L'écart entre les données officielles publiées par le constructeur allemand et les mesures réelles est telle (X 35) que l'ONG transmet les chiffres aux autorités américaines qui ouvre alors une enquête en mai 2014. Le géant allemand de l'automobile avoue alors avoir installé un logiciel afin de contourner les tests antipollution sur ses véhicules diesel.

Les conséquences immédiates
Pour l'instant, les conséquences mesurables sont :
- Une amende record pour le constructeur allemand outre atlantique (18 milliards de dollars)
- Un effondrement du cours de bourse du constructeur
- Un changement à la direction du géant allemand
- Une enquête très poussée du gouvernement allemand qui donne jusqu'au 07 oct au constructeur pour s'expliquer
- Des mesures sur 100 véhicules diesel circulant en France (choisis au hasard chez des loueurs de véhicules). Action décidée par Segolene Royale
- D'autres marques allemandes touchées également (Audi, ...)
- Une enquête préliminaire du parquet de Paris pour tromperie aggravée
- Bosch qui précise avoir alerté volkswagen sur l'illégalité d'une utilisation de son système sur des véhicules commercialisés

Les conséquences futures
Au delà des conséquences court-termes évoquées plus haut, on peut imaginer :
- Une perte de part de marché mondial de Volkswagen sur 2016 (et peut etre au delà) dans les pays touchés par le scandale (USA, Europe).
- D'autres constructeurs ou d'autres équipementiers touchés (ou soupconnés)
- Une modification de la réglementation pour la mesure des pollutions diesel
- Une surveillance accrue des gouvernements vis à vis des constructeurs automobiles
- Un recul de la vente de diesel et/ou une réglementation moins favorable au diesel
- Une perte de confiance des consommateurs vis à vis des produits allemands (la "Deutche Qualitat"). Le BtoC pouvant être plus affecté que le BtoB (moins sujet à des mouvements d'humeur)

Gérer la crise
Une partie des conséquences court et moyen terme dépendra vraisemblablement de la façon dont la marque allemande gèrera la crise.