Les défauts de type soufflure en fonderie sous pression sont générées par un emprisonnement d'air lors du remplissage ou par la décomposition de produit gras ou d'eau dans le moule par l'alliage liquide. Les soufflures sont des défauts de forme arrondie et sont isolées les unes des autres. Les causes de soufflures sont liées aux paramètres d'injection (V2, L1), ..., au poteyage ou à la conception du système d'alimentation. La peau de pièce est la plupart du temps exempte de porosités de type soufflure et les opérations d'usinage ultérieur révèlent les soufflures sous-cutanées.

Micrography___pore_at_the_part_center
Soufflures (et micro-retassures) sur zone de pièce

Causes de soufflure
- V2 trop rapide (pas assez de temps pour évacuer l'air)
- L1 (course 1er phase) trop courte
- Tirages d'air insuffisants, mal placés ou encrassés
- Trop de poteyage et/ou soufflage insuffisant (eau résiduelle dans le moule)
- Système alimentation mal conçu
- Fuite des circuits d'eau (ou de thermorégulation) dans l'empreinte
- Graissage conteneur trop important
- V1 trop rapide

Remèdes spécifiques :
- Ajouter un système de sous vide (ou un tirage d'air massif)
- Réaliser une simulation numérique du remplissage pour optimiser l'évacuation de l'air
- Nettoyer le plan de joint (encrassé) plus souvent
- Percer un trou dans une zone de tiroir (vers l'arrière du moule) pour faciliter l'évacuation de l'eau
- Utiliser un poteyage "sans eau"

Défectologie
Il peut être nécessaire de tenir compte de l'impact des défauts lors du dimensionnement d'une pièce en fatigue pour réduire le casting factor.

Soufflure
Micro-tomographie de soufflures sur pièce de 3.5 mm d'épaisseur (projet CTIF)

Microtomographie
La micro-tomographie permet d'appréhender finement la localisation et la taille des défauts internes.

Source : CTIF