Les groupes Thyssenkrupp et Tata Steel ont annoncé le 20 septembre dernier, dans un communiqué commun, la signature d'un protocole d'accord en vue de fusionner leurs aciéries en Europe. Cette coentreprise, qui sera détenue à part égale entre les deux entités, viendra se positionner juste derrière ArcelorMittal, leader européen du secteur de l'acier. La nouvelle entité, nommée "Thyssenkrupp Tata Steel", produira 21 millions de tonnes d'acier par an à l'aide de 48 000 employés répartis sur 34 sites.

siderurgie Thyssen et tata fusionne leur activite acier en europe

Un leader sur le marché européen
Avec cet accord, les sidérurgistes souhaitent créer un leader sur le marché européen de l'acier, qui se positionnera juste derrière ArcelorMittal. Thyssenkrupp et Tata Steel espèrent ainsi réaliser des synergies de l'ordre de 400 à 600 millions d'euros avec la création de cette joint-venture.

Suppressions de postes en vue
La nouvelle entité, nommée "Thyssenkrupp Tata Steel", produira 21 millions de tonnes d'acier par an à l'aide de 48 000 employés répartis sur 34 sites. Toutefois, les deux groupes annoncent la suppression tant redoutée d'au moins 2 000 postes dans l'administration et potentiellement de 2 000 emplois dans la production. Thyssenkrupp et Tata Steel précisent que ces suppressions de postes devraient être "réparties à peu près à égalité entre les deux parties". Les sidérurgistes espèrent finaliser la création de cette joint-venture d'ici la fin 2018. Mais le protocole d'accord doit d'abord être présenté aux représentants des salariés de Thyssenkrupp.

Source : www.usinenouvelle.com