L'ancien patron de Valeo, Thierry Morin, reprend l'usine de jantes aluminium F2R (Française de Roues) à Diors, près de Chateauroux, dans l'Indre avec le soutien de Renault-Nissan et PSA. Son précédent actionnaire, Deltronix, était en cessation de paiement en raison d'un endettement important.

jante_aluminium_TM_France_francaise_de_roues



Une usine qui redémarre
Alors que le site était à l'arrêt depuis le 9 octobre dernier, le travail reprend à l'usine Française de Roues de Diors, après une prise de parole du nouveau PDG, Thierry Morin, devant les salariés. Ceux-ci prévoyaient le redémarrage des fours dans la journée.

Vendredi 16 octobre, le tribunal de commerce a validé l'offre de TM France, la société de l'ancien PDG de Valeo, âgé de 63 ans, pour la reprise du dernier fabricant français de jantes aluminium. Les juges consulaires ont préféré son offre à celle du fondeur français Arche, qui avait pourtant la préférence des salariés.

Un soulagement
"C'est un soulagement, même si ce n'est pas le candidat que nous préférions", explique un salarié. Cette reprise ne devrait pas avoir de conséquences sur l'effectif, d'autant que les carnets de commandes offrent plusieurs semaines de visibilité. F2R emploie 380 salariés permanents et plus d'une centaine d'intérimaires, soit plus de cinq cents personnes.

Une entreprise qui a connu des patrons successifs
Cette ancienne filiale de Montupet jusqu'en 2008 était en redressement judiciaire depuis avril 2014. Son précédent actionnaire, l'indien Deltronix, avait dû se mettre en cessation de paiement en raison d'un endettement de plus de 4 millions d'euros.

Nous vous avions déjà parlé de F2R sur ce blog à plusieurs reprises :


Source : www.usinenouvelle.com