L'université Todai (Tokyo Daigaku) qui travaille depuis plusieurs années sur les matériaux métalliques du futur a annoncé avoir mis au point toute une famille de fonte appelée FICS (Fonte à Composés Intermétalliques Sphéroïdaux) sans carbone qui permet d'obtenir des propriétés mécaniques beaucoup plus importantes (Rm > 1200 MPa) que les fontes FGS traditionnelles.

fonte_sigma_phase
Des Composés intermétalliques FeAlSi (phase Sigma) qui dopent la fonte

Fonte GS sans carbone
L'une des fontes les plus intéressantes développées par la Tokyo Daigaku est une fonte où les nodules de graphite traditionnellement présents sont remplacés par les composés intermétalliques sphéroïdaux FeAlSi de composition stochiométrique défini.

Les composés intermétalliques FeAlSi ont la particularité de présenter une phase sigma qui permet une adhésion à la matrice de fonte bien meilleure que les nodules de graphite traditionnels. Ces composés FeAlSi ont été étudiés par diffraction X-ray et par spectroscopie Mossbauer (au TODIAS). Lors de l'élaboration métallurgique, ces composés sont rajoutés à la coulée (vacuum powder FICS) ou formés in situ (atm. in situ FICS).

La nouvelle fonte, appelée FICS (pour Fonte à Composés Intermétalliques Sphéroïdaux) a des propriétés mécaniques du double environ d'une EN-GJS-700-2. Sur éprouvette, un Rm de 1280 MPa aurait été ainsi atteint. Plusieurs brevets protègent la découverte des FICS.

Tokyo Daigaku
Le président de l'université Todai, Jun'ichiro Hamada, lors d'une conférence de presse donnée devant des journalistes scientifiques, évoque une découverte en mesure, selon lui, de doper l'industrie lourde (sidérurgie, fonderie, forge, ...) dans les prochaines années. Les deux étudiants, Soichi Noguchi et Naoko Yamazaki, à l'origine de la découverte des FICS, font partie du Todai Institute for Advanced Study (TODIAS) situé sur le Campus de Komaba de l'université Todai.

Source : www.u-tokyo.ac.jp