Le conflit social à FDPA, sur fond de réduction des salaires de 15 % pour conserver la compétitivité du site, pourraît se conclure rapidement avec l'arrivée d'un nouveau de préfet de région Yves Dassonville et la décision prochainement attendue du tribunal de Poitiers saisi par le comité d'entreprise.

fonderie_du_poitou_FDPA
Conflit social à FDPA à Ingrandes-sur-Vienne

Un nouveau préfet de région attentif à l'emploi
Yves Dassonville succède à Bernard Tomasini à la tête de la préfecture de la Vienne et de Région. Le nouveau préfet de Région vient de prendre ses fonctions à Poitiers (86). Parmi les dossiers qu'il estime prioritaires pour le département et la région: la construction de la LGV pour laquelle 600 personnes vont s'installer à Poitiers et la question de l'emploi, avec en particulier les Fonderies du Poitou à Ingrandes (86).

Une baisse des salaires de 15 %
Le groupe Montupet, qui a racheté récemment le site FDPA à Ingrandes-sur-Vienne, pour assurer la survie du site demande :

  • une réduction de 38.5 à 35 heures de travail pour les 400 ouvriers, soit une diminution globale des rémunération de 15 %
  • une réduction de 14 jours de RTT pour les 80 cadres.

Le comité d'entreprise souhaite faire annuler cette décision et a assigné la direction devant le tribunal de Poitiers. Le jugement est attendu pour la fin août.

Le site de FDPA
La fonderie FDPA fabrique des culasses de véhicules automobiles en aluminium par le procédé basse pression. Les clients de FDPA sont des groupes automobiles : BMW, Peugeot, Renault, ....
Le site, à l'origine créé en 1980 par Renault, fait partie de Teksid en 1999, puis successivement du groupe Questor en 2002 et Bavaria en 2007 avant d'être racheté en janvier 2010 par le groupe Montupet.

Source : France 3 - Poitou Charente et www.lexpansion.lexpress.com