15 mars 2017

L'obsolescence programmée, mythe ou réalité ?

Selon l'ADEME, la notion d'obsolescence programmée est un stratagème par lequel un bien verrait sa durée de fonctionnement sciemment réduite dès sa conception par un industriel, limitant ainsi sa durée d'usage afin de pousser au réachat fréquent du produit. Mais l'obsolescence programmée n'est-elle pas un mythe de notre société de consommation car son utilisation par les industriels supposerait des pratiques coordonnées alors qu'il est beaucoup plus simple de jouer sur une autre type d'obsolescence (effet de mode, amélioration... [Lire la suite]

23 novembre 2016

LINAC pour le controle non destructif des pièces épaisses

Un accélérateur linéaire ou LINAC (Linear Accelerator) est un dispositif permettant d'accélérer des particules chargées afin de leur fournir une énergie cinétique importante dans le but de produire des réactions avec la matière. Les particules accélérées peuvent être des électrons, des protons, ou bien des ions lourds. Le LINAC permet, grace à sa forte puissance, de faire du contrôle CND sur pièces épaisses (corps de vanne de 7 tonnes par exemple) dans un domaine où les installations de radiographie traditionnelles ne... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 septembre 2016

Critères de choix d'un matériau et d'un process de fabrication

Le choix d'un matériau (fonte, aluminium, acier, cuivreux, ...) et du process de fabrication (fonderie, forge, emboutissage, extrusion, ...) dépend en première approche de 4 familles de critères; technique (intrinsèque lié au matériau), économique (coût récurrent et coût non récurrent), technologique (lié au process de transformation ou d'assemblage) et d'éco-conception. Le choix final résulte souvent d'un compromis entre ces différents critères. Choix d'un matériau, un compromis entre plusieurs critères (technique, économique, ...) ... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 mars 2016

L'anodisation des alliages d'aluminium

L’anodisation est un traitement de surface de type électrochimique pour la protection ou la décoration des alliages d'aluminium. Pour cela, on créé une couche d’alumine poreuse en surface par dissolution par l'acide surfurique (anodisation sulfurique). De nombreuses pièces de fonderie en aluminium (AlSi7Mg, AlSi9Cu3, ..) sont anodisées. A quoi sert l’anodisationL’anodisation peut avoir plusieurs fonctions : une fonction décorative par coloration de la surface de la pièce (la plus fréquente) une fonction protectrice (contre la... [Lire la suite]
25 mars 2016

Le contrôle par ultra-sons des pièces industrielles

Si les contrôles non destructifs (CND) les plus répandus sont la radioscopie et la radiographie, le contrôle par ultrasons (US) est également largement pratiqué sur les pièces industrielles. Il a l'avantage de pouvoir être réalisé sur grosses pièces, mais reste très localisé. Des nouvelles technologies -comme les US multi-éléments- ouvrent cependant de nouvelles perspectives. Détection de fissures sur soudure par Ultrasons Le principe du contrôle ultrasonoreUne onde ultrasonore est émise par un palpeur (ou... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 mars 2016

Fabrication additive métal - Prix des pièces

Le prix moyen d'une pièce en fabrication additive en acier 316L est de 3.14 €/cm3 avec un quart du prix pièce lié au coût matière (89 €/kg), 50 % lié au coût machine (500 k€) du à la faible productivité actuelle et seulement 21 % lié au coût main d'oeuvre. Le prix pièce devrait diminuer de 49 % (à 1.6 €/cm3) entre 2013 et 2018 et encore de 25 % (à 1.1 €/cm3) entre 2018 et 2023. L'étude prospective RolandBerger fait l'hypothèse entre 2013 et 2023 d'un gain de productivité des machines de 8 (vitesse de construction de la pièce), d'une... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 mai 2014

La vision industrielle se démocratise pour le contrôle process

Les systèmes de vision industrielle (SVI) sont de plus présents dans l'industrie car les prix baissent et les solutions proposées gagnent en simplicité, en ergonomie et en accessibilité, même pour les PME. Elles peuvent s'avérer décisives pour assurer la qualité d'un produit en fabrication grande série ou pour piloter une partie d'un process.Caméra Cognex de vision industrielleUn système de vision industrielle, c'est quoi ?A la base, on retrouve toujours une caméra, plus ou moins complexe et sophistiquée (processeur, disque dur... [Lire la suite]
09 avril 2014

La superfinition pour obtenir un fini de surface à très faible rugosité

La superfinition est un procédé d'usinage permettant d'obtenir une très faible rugosité en surface de pièce et un état "poli miroir". La superfinition consiste à faire vibrer axialement les outils sur une pièce en rotation et possède des avantages par rapport à la rectification.Superfinition et usinage (pierre, bande vibrante, ...)Le principe de la superfinitionLa pièce est mise en rotation et les outils de superfinition oscillent axialement par rapport à la pièce. Le grain, mais aussi le liant et la dureté des outils doivent être... [Lire la suite]
14 février 2014

Le site internet du CTIF fait peau neuve

En 2014, le CTIF joue la carte du web et modernise son site pour un rendu plus graphique et une ergonomie revue et améliorée. L’équipe du CTIF a souhaité offrir à ses visiteurs un site plus clair, plus esthétique et avec une meilleure navigation. Grâce au menu déroulant accessible depuis les rubriques de la page d’accueil, on retrouve toutes les informations en moins de trois clics. CTIF sur les réseaux sociaux La refonte est également l’occasion d’afficher l'identité du CTIF sur les réseaux sociaux avec une page Facebook, Google+,... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 février 2014

Imprégnation de pièces

L'opération d'imprégnation (quelquefois appelé "résinage" ou "étanchage") se réalise après l'opération de fonderie et d'usinage et a pour objectif de reboucher les porosités internes afin que la pièce soit étanche. Les fondeurs sont très rarement équipés d'installation d'imprégnation et préfèrent en général sous traiter cette opération, qui a donc un surcoût. Dans de nombreux cas, la pièce de fonderie est étanche et n'a pas besoin de cette opération supplémentaire. Principe de l'imprégnationLes pièces sont mises dans une cuve avec... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,