22 novembre 2017

Les composites dans l'automobile en 2030

Si les composites à fibres de verre ou de carbone répondent très bien à la demande d'allègement de l'industrie automobile et à l'obligation de diminuer les émissions de CO2, leur coût (18 à 25 €/kg) reste encore prohibitif pour des applications grandes série sur des véhicules de masse. A ce problème de coût vient s'ajouter la faible réparabilité de ces matériaux et la difficulté de simuler le comportement en crash. Mais ces verrous techniques seront levés progressivement et l'automobile prévoit d'introduire massivement les matériaux... [Lire la suite]