défauts retassure soufflure reprise contrôle qualité micrographie radioscopie
13 février 2017

Les essais de fatigue sur éprouvettes

Les essais de fatigue sur éprouvettes en matériaux métalliques (acier, aluminium, ...) permettent de déterminer la courbe de Wohler et la limite d'endurance d'un matériau sain ou à défauts contrôlés, de caractériser ainsi finement son comportement en fatigue et de calculer la tenue mécanique d'une pièce ou d'un sous-ensemble métallique. Essais de fatigue en températureLes essais de fatigue à température ambiante sont les plus usuels. Dans certains cas, il peut s'avérer utile de connaître le comportement à chaud (ou à froid) du... [Lire la suite]

30 janvier 2017

Les caractéristiques fonctionnelles d'une pièce

Une pièce de fonderie possède des propriétés mécaniques en statique et dynamique et des propriétés d'usage (tenue à la corrosion, tenue à chaud, ...) qui résultent d'un certain nombre de paramètres liés à la conception (design fonctionnel), au CDC d'approvisionnement et à la fabrication de la pièce (maîtrise des éléments d'alliage, finesse de la microstructure). Les facteurs importants Les principaux facteurs qui impactent sur les caractéristiques fonctionelles d'une pièce sont : La teneur en éléments d'alliage... [Lire la suite]
23 novembre 2016

LINAC pour le controle non destructif des pièces épaisses

Un accélérateur linéaire ou LINAC (Linear Accelerator) est un dispositif permettant d'accélérer des particules chargées afin de leur fournir une énergie cinétique importante dans le but de produire des réactions avec la matière. Les particules accélérées peuvent être des électrons, des protons, ou bien des ions lourds. Le LINAC permet, grace à sa forte puissance, de faire du contrôle CND sur pièces épaisses (corps de vanne de 7 tonnes par exemple) dans un domaine où les installations de radiographie traditionnelles ne... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 juin 2016

La thermographie infra-rouge sur le Tour de France

Des caméras de thermographie infra-rouge "made in CEA" seront utilisées pour la première fois sur le tour de France qui démarre dans quelques jours pour détecter le dopage mécanique et les mini-moteurs d'assistance. He oui, quand les méthodes de triche montent en gamme, les contre mesures font appel, elles aussi, à des technologies plus sophistiquées. Il est loin le temps où les coureurs se dopaient au Pastis avant le départ ... Une technologie mise au point par le CEACes caméras thermiques, qui permettent de détecter un moteur... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mars 2016

Le contrôle par ultra-sons des pièces industrielles

Si les contrôles non destructifs (CND) les plus répandus sont la radioscopie et la radiographie, le contrôle par ultrasons (US) est également largement pratiqué sur les pièces industrielles. Il a l'avantage de pouvoir être réalisé sur grosses pièces, mais reste très localisé. Des nouvelles technologies -comme les US multi-éléments- ouvrent cependant de nouvelles perspectives. Détection de fissures sur soudure par Ultrasons Le principe du contrôle ultrasonoreUne onde ultrasonore est émise par un palpeur (ou... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 janvier 2016

Les deux modes de formation des gouttes froides

Il existe deux modes de formation des gouttes froides en fonderie sous pression. Le mode de formation -le mieux connu- est lié à la pulvérisation et au refroidissement rapide du flot de métal sur le moule. Le deuxième mode de formation, mis plus récemment en évidence, est provoqué par le remplissage de soufflures ou de manques (sous l'effet de la pression de multiplication) pendant la solidification par du liquide eutectique encore en phase liquide ou pâteuse. Refroidissement rapide de flot de... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 avril 2015

Acier forgé à faible résilience dans le cuve de l'EPR de Flamanville

Dans un communiqué du 07 avril 2015, l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) précise qu'AREVA l'a informé d’une anomalie de la composition de l’acier forgé dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur de l’EPR de Flamanville. Les pièces forgées, de très grande taille, fabriquées par Creusot Forge, présentent apparemment localement une hétérogénéité en carbone (C 0.30 % contre 0.22 % visé) qui induit dans cette zone un abaissement de la résistance à la propagation de fissures (résilience mesurée de 52 J contre... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 mai 2014

Radioscopie et radiographie

Si une micrographie sur coupe de pièce permet d'assurer une identification très précise d'un défaut et s'avère, dans certains cas indispensable, c'est une technique destructive, non adaptée aux productions en grande série pour contrôler les pièces. On préfère, de loin, utiliser des CND (Contrôles Non Destructifs) tels que la radiographie et la radioscopie. RadioscopieUn équipement de radioscopie est constitué d'un générateur haute tension, d'un tube émetteur de rayons X, d'un pupitre de commande (pour manipuler la pièce et moduler le... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 février 2014

Imprégnation de pièces

L'opération d'imprégnation (quelquefois appelé "résinage" ou "étanchage") se réalise après l'opération de fonderie et d'usinage et a pour objectif de reboucher les porosités internes afin que la pièce soit étanche. Les fondeurs sont très rarement équipés d'installation d'imprégnation et préfèrent en général sous traiter cette opération, qui a donc un surcoût. Dans de nombreux cas, la pièce de fonderie est étanche et n'a pas besoin de cette opération supplémentaire. Principe de l'imprégnationLes pièces sont mises dans une cuve avec... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 novembre 2013

Les causes de retassure en fonderie sous pression aluminium

Les défauts internes de type retassures en fonderie sous pression sont dues à un déficit d'alimentation en métal liquide pendant la phase de solidification. Le retrait n'est pas compensé. Les causes de retassures en fonderie sous pression peuvent être nombreuses mais sont essentiellement liées à une mauvaise maîtrise de la thermique du moule.Mode de formation En fonderie, la quasi-totalité des alliages occupent un volume plus faible à l'état solide qu'à l'état liquide car pendant la solidification (intervalle solidus-liquidus),... [Lire la suite]
Posté par HPDC à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,