Près de Rouen, à l'usine de Flins, le groupe RENAULT teste actuellement des exosquelettes qui assistent et soulagent les travailleurs qui portent des charges. Ainsi, une opératrice sur une ligne de fabrication peut porter une charge de 15 kg (un pot catalytique) à bout de bras sans effort. Des solutions qui vont sans doute se généraliser car cette technologie évolue à grande vitesse, les applications sont multiples (industrie, manutention, assistance à personne à mobilité réduite, ...) et les prix sont en baisse. On parle ainsi de systèmes d'exosquelette de quelques milliers d'euros dans un proche avenir lorsque la fabrication sera lancée en série.

exosquelette dans l'industrie automobile