Selon l'Institut Gartner, qui publie annuellement le Cycle de Hype des nouvelles technologies, il faudra encore attendre 10 ans au moins pour voir l'émergence des véhicules autonomes, de l'ordinateur quantique ou des Intelligence artificielle généraliste alors que dans 2 ans à 5 ans, la réalité virtuelle, les drones de livraisons commerciaux, le machine learning et le deep learning seront des technologies matures (ou presque). Et entre les 2, il faudra attendre entre 5 et 10 ans pour voir la technologie blockchain, les nanotubes en électroniques, la maison connectée, l'assistant virtuel ou les doubles digitaux atteindre des applications grand-public.

)Emerging-Technology-Hype-Cycle-for-2017_Infographic

Le cycle de Hype
De la création d'une technologie à sa généralisation dans les usages, chaque innovation de rupture passe par une série d'étapes clés. D'après l'institut de conseil et d'études technologiques Gartner, il y en a cinq : l'enthousiasme des débuts (innovation trigger), les attentes démesurées (peak of inflated expectations), la désillusion (trough of disillusionment), le retour en grâce (slope of enlightenment), et enfin, le succès (plateau of productivity). Gartner nomme ce cheminement le « cycle de la hype ». Ces étapes fondatrices, en forme de montagnes russes, accompagnent la maturité d'une innovation et reflètent sa perception par le public et les experts avant qu'elle réussisse à s'imposer.

Les technologies matures proches de l'adoption généralisée
De nombreuses technologies progressent significativement sur la courbe d'adoption par rapport à 2016. La réalité virtuelle, par exemple, commence à se développer grâce à la mise sur le marché de casques comme l'HTC Vive ou l'Oculus de Facebook. Cette technologie n'est toujours pas « grand public » (trop chère, pas assez d'applications), mais elle le sera dans deux à cinq ans, estime Gartner, alors que l'an dernier, l'institut estimait qu'il lui faudrait « entre cinq et dix ans ».

Les drones commerciaux et le machine learning s'apprêtent également à quitter l'étape des « attentes démesurées » pour entrer dans l'âge de raison, celui où l'on commence à percevoir des applications concrètes et des modèles économiques pérennes. Gartner estime qu'elles arriveront à maturité d'ici deux à cinq ans. Peut-être même avant pour les drones commerciaux, puisqu'Amazon, qui a ouvert un centre de R&D en banlieue parisienne, compte effectuer des livraisons le plus rapidement possible.

Un long chemin encore pour d'autres technologies
Le Cycle de Hype de Gartner permet également de mesurer la distance qu'il reste à parcourir pour certaines innovations de rupture avant qu'elles ne soient pleinement exploitables. Les véhicules autonomes, par exemple, figurent tout en haut du cycle, en plein cœur de l'étape dite des « attentes démesurées ». Mais contrairement à d'autres innovations qui se partagent aussi l'attention des industriels et des médias (le machine learning, la maison connectée, la blockchain), Gartner estime qu'il faudra attendre encore plus de dix ans avant qu'elles ne puissent devenir grand public. L'intelligence artificielle générale (des machines capables de penser comme un être humain), l'impression 4D, l'ordinateur quantique, la poussière intelligente - des systèmes micro-électromagnétiques qui peuvent mesurer des données aujourd'hui inaccessibles - ou encore l'homme augmenté par les technosciences, restent coincés depuis plusieurs années au stade de l'enthousiasme (innovation trigger).

Leur potentiel paraît énorme, les médias s'en font le relais, mais les avancées technologiques ne sont tout simplement pas assez rapides pour leur permettre de se lancer. Certaines font même du surplace de longue date, à l'image de la poussière intelligente ou de l'informatique quantique, qui en étaient quasiment au même point sur la courbe de Gartner en 2005, année de la première édition du « cycle de la hype ».

Source : www.latribune.fr