Reportage photo sur la fonderie Technival illustré de somptueuses photographies en grand format. On vous en a fait un diaporama. Et en particulier, les dentelles métalliques, pièce de fonderie d'art très évidée, pour la cathédrale d'Angoulème.

tresor_cathedrale_angouleme

Les dentelles du trésor de la cathédrale d'Angoulème
«Celui-là, c’était pour le Trésor de la cathédrale d’Angoulême, au début on était dubitatif, on ne savait pas trop ce que ça allait donner. Finalement, c’est splendide» lance Dominique Dubois, à la tête de la société Technival depuis 1986.

Technival
La société Technival est installée depuis 1973 à l’Isle d’Espagnac. L'entreprise compte une fonderie, une chaudronnerie et des ateliers de mécanique. Technival a décroché un gros marché en 2017 : la réfection de la flèche de la cathédrale de Rouen.

L’usine tourne aujourd’hui avec 70 à 75 salariés en fonction des besoins, avec une centaine de clients réguliers. Le chiffre d’affaires avoisine les 5,5 millions d’euros. La fonderie fournit 15% de l’activité, la chaudronnerie 40% et la mécanique/maintenance 45%. Technival a réalisé en particulier le «distribpain», une machine pensée, conçue et fabriquée à déjà 500 exemplaires.

La fonderie produit des pièces dans un grand nombre d'alliages différents : fonte (FGL, FGS, Nihard, NiResist, fontes spéciales), alliages d'aluminium, alliages cuivreux (bronze et laiton), plomb pour contrepoids en moulage sable à vert.

Source : www.charentelibre.fr