Le Bionic Bar, premier bar robotisé au monde assemblant des cocktails à l'aide de 2 bras robots (comme dans une chaîne de montage automobile), est équipé de tabourets en aluminium très design dont les moules ont été réalisés par impression 3D sable chez Danielson Engineering à Magny-Cours. La vidéo est très fun.

danielson_engineering___tabouret_de_bar___impression_3D_sable

The Story of Micah, the tabouret de bar very Design of the Bionic Bar
Tout a commencé par un coup de foudre chez l’armateur américain Royal Caribbean Cruise Lines, à la recherche de tabourets de bar originaux à destination d’un bar futuriste à bord du navire Oasis Harmony of the Seas, plus grand bateau de croisière jamais construit, livré ce printemps par les chantiers de l’Atlantique STX à St Nazaire.

Oui, pas question de faire un bar à cocktails "normal" sur le Harmony of the Seas, il faut que les clients soient littéralement époustouflés à la fin de la croisière.

Alors, imaginé par le designer Michael SEAN STOLWORTHY de Las Vegas, le tabouret de bar dénommé Micah a très vite été considéré comme la pièce nécessaire pour parfaire le Bionic Bar, premier bar robotisé au monde assemblant des cocktails au moyen de bras robotisés comme dans une chaîne de montage automobile. Sculptural et aux allures squelettiques, le tabouret Micah est une pièce complexe présentant un défi de production dans un délai imparti très court.



La production des moules par Impression 3D sable
Pour produire ces éléments de fonderie d’aluminium très particuliers, Tabisso a fait appel à Danielson Engineering qui a été en mesure de relever le challenge en employant la technique de l’impression 3D pour la fabrication des moules afin de couler les pièces d’un seul tenant, en faisant l’un des premiers projet de mobilier sur-mesure à faire appel à cette technologie en fonderie.

L'imprimante 3D de grandes dimensions utilisée par Danielson Engineering permet de réaliser directement à partir de fichiers CAO des moules et des noyaux, nécessaires à la coulée des pièces d'alliages légers (aluminium et magnésium) en durcissant progressivement de fines couches de sable par projection de gouttelettes de résine aux endroits programmés, selon le même principe qu'une imprimante à jet d'encre. Cette technique en plein essor permet une réduction significative des délais de réalisation et une réduction des coûts pour les petites séries.

Source : www.auto-innovations.com