Les entreprises sont en mutation profonde, bouleversées par ce qu'on appelle "l'économie de la connaissance" dans laquelle le savoir est facilement accessible à tous. Plusieurs groupes d'experts (Unesco, OCDE, ...) se sont attelés à définir les nouvelles aptitudes et compétences utiles. Ces nouvelles compétences se regroupent globalement autour de 3 grandes thématiques : des compétences d'apprentissage, des compétences d'innovation et des compétences de collaboration.

nouvelles competences en entreprise

 

Les compétences d'apprentissage
Il ne s'agit plus d'emmaganiser, comme par le passé, des connaissances, mais bien plutôt d'être capable de trouver la bonne information parmi une multitude de sources (Internet, les réseaux, la littérature technique, les brevets, les salons, ...). Cela suppose d'utiliser les bons mots clefs, de savoir où chercher et qui contacter, d'être critique vis à vis des informations trouvées, de classer, de filtrer et de synthétiser l'information sous un format lisible et assimilable pour la tache souhaitée. Bref, savoir utiliser les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) à bon escient, de manière rapide, efficace et fiable. Ce que les anglo-saxons nomment "information literacy"

Les compétences d'innovation
Au delà de la recherche d'information, les entreprises sont dans un processus d'innovation (incrémentale ou de rupture) constant afin de garder le leadership sur leurs marchés (ou prendre le marché d'un concurrent). Les compétences recherchées sont l'esprit d'innovation, l'ouverture, la prise de risque (car l'innovation ne réussit pas à tous les coups ...). Pour les entreprises, le développement d'une culture de l'innovation est fondamentale. D'où l'importance des partenariats, des collaborations, de la transversalité, des open Labs, des projets de R&D multipartenariales, ..., des rachats (ou prise de participation) dans des startup innovantes. Le risque pour la grande entreprise étant de passer à coté DE l'innovation majeure un peu en marge de son core business.

Les compétences de collaboration
Enfin, les compétences de travail en équipe sont citées comme étant l'énergie qui va faire en sorte que des individualités mettent toutes leurs forces dans la même direction pour sortir un produit (ou un service) qui créé de la valeur et qui génère du business. Dans ces compétences, on trouve la capacité d'écoute, de respect mutuel iu encore de remise en cause de son analyse (si celle de l'autre est meilleure).

Et l'éducation dans tout cela ?
On pourra remarquer que ces nouvelles compétences mettent davantage l'accent sur la notion de "tête bien faite" plutôt que de "tête bien pleine". Et c'est finalement rassurant. Ce qu'il l'est beaucoup moins (là, ...grosse angoisse métaphysique du lecteur ... "mais que se prépare t-il donc dans la fin de ce post qui commençait pourtant bien et qui va m'annoncer du lourd" ...), c'est que le monde de l'éducation n'a que très peu adapté les methodes d'enseignement à ces nouveaux besoins. Au cours du cursus scolaire, on valorise très peu la recherche d'information (mais encore beaucoup trop l'apprentissage formel "à l'ancienne"), on fait quasiment abstraction de l'innovation et de la créativité (on cherche la réponse unique à une question scolaire academique et bien posée) et on pratique tres peu le travail en groupe (au profit du seul travail individuel). Bon, le trait est un peu forcé, mais si les changements sont présents, ils nous semblent encore à la marge.