Le titane a des propriétés exceptionnelles de tenue à chaud, de résistance mécanique, de légèreté et de compatibilité biologique (prothèse, ...). Un de ses inconvénients est la nécessité de le transformer sous vide pour éviter l'oxydation de l'alliage liquide. Cette technologie de refusion sous vide induit des coûts de transformation importants. L'Advanced Material Laboratory (AML) de l'université de Tokyo, qui développe des matériaux innovant (magnésium, titane, ..., CMM, silicium haute pureté) a mis au point une nouvelle nuance de titane qui ne s'oxyde pas en présence d'oxygène et qui permet la fusion en four à induction conventionnel. Les travaux ont été menés sur des fours à induction de laboratoire (1 kg), mais les chercheurs de l'AML travaillent à l'industrialisation de la technique de refusion à plus grande échelle.

 

titane atomosphere

La nuance développée a été appelée Titanium InFur (pour "INductive FURnace") par l'équipe de l'AML. L'AML a travaillé avec un fournisseur de four à induction asiatique pour mettre au point les conditions de refusion spécifiques.

Source : http://www.u-tokyo.ac.jp/index_j.html