Selon les Echos, le groupe PSA aurait mandaté deux banques pour monter un dossier de rapprochement des capitaux de PSA avec un partenaire automobile Chinois. L'objectif est de parvenir à un accord de partenariat à l'international avec Dongfeng sans casser l'alliance actuelle avec GM en Europe. Une joint-venture centrée sur les pays émergents pourrait être la solution au problème.

PSA-Chine-dongfeng-alliance


Une joint-venture centrée sur les pays émergents
Pour préserver l'accord avec General Motors, PSA pourrait décider "de cloisonner les deux partenariats, en constituant un joint-venture PSA-Dongfeng qui serait centré sur les pays émergents", le groupe chinois devant, dans ce scénario, apporter du cash au groupe français, en grande difficulté financière, en échange d'un transfert d'actifs. "Le groupe ne fait pas de commentaires sur les rumeurs, a déclaré un porte-parole de PSA. Nous explorons en permanence de nouvelles possibilités pour développer et approfondir notre partenariat avec Dongfeng." PSA et Dongfenf possédent en effet déjà une cœntreprise, DPCA, exploitant trois usines à Wuhan.

Autres aliances (ou rumeurs)
Les autres alliances (ou rumeurs) du contructeur hexagonal, nous nous en faisions déjà écho ici même sur My Little Blog Fonderie


Source : www.lemonde.fr