Des scientifiques japonnais de l'université de Kumamoto ont développés 2 nouveaux alliages de magnésium pour des applications aéronautiques. Le magnésium n'est pas employé en aéronautique civil à cause de sa propension à s'enflammer. Yoshihito Kawamura et ses collègues affirment avoir lever ce verrou technique grâce à ces nouveaux alliages de magnésium qui peuvent respectivement atteindre 875°C et 1050°C avant de s'enflammer. Pour l'un, c'est l'ajout d'un élément d'alliage à base de terre rare qui lui confère cette propriété. Des barres de ces nouveaux matériaux ont été élaborés par extrusion par l'équipe de scientifiques du pays du soleil levant.

magnesium_non_inflammable_japon

Le magnésium interdit en aéronautique civil
Alors que ce type de matériaux qui présente une densité de 1.7 g/cm3 permettrait un allègement des structures, l'US Federal Aviation Administration (FFA) a interdit l'utilisation des alliages de magnésium en aéronautique civil à cause de leur propension à s'enflammer. Les 2 nouveaux alliages ont été envoyés à la FFA pour passer des tests qui confirment leur bonne tenue en température. Les scientifiques japonnais espèrent que dans le futur, de tels alliages pourraient être autorisés en aéronautique civil. Le coût de production serait inférieur à celui d'alliages de magnésium traditionnels qui nécessitent un gaz de protection (SF6) et des mesures de sécurité contraignantes.

Source : www.france-metallurgie.com