Le laboratoire de méta-matériaux métalliques de la Tel Aviv University a mis au point un alliage métallique transparent dans les longueurs d'onde conventionnelles. Ce type de matériau ne peut être obtenu pour l'instant que sous vide et avec un champ magnétique très intense (2-3 Tesla). Les deux chercheurs à l'origine de la découverte, Aron Shangsky et Olaf Punff, imaginent de très nombreuses applications à leur découverte. Dans l'industrie automobile, des montants de châssis entièrement (ou partiellement transparents) en acier permettraient de créer des structures cage d'oiseau avec une vision du conducteur sans angle mort. L'architecture pourrai également bénéficier de cet avancée importante en matière de nouveau matériau.

meta_materiau_invisible_alliage_metallique

Un méta-matériau amorphe métallique
Les méta-matériaux existent depuis une bonne dizaine d'année et permettent une certaine invisibilité dans certaines longueurs d'onde bien particulières avec une structure de surface très particulière. En reprenant ce principe et en travaillant sur des alliages métalliques spécifiques (FeTi3Zr2Cr1.5), les 2 chercheurs sont arrivés à produire des petites quantités d'un matériau invisible. Le très fort champ magnétique appliqué lors de la solidification créé des dipôles magnétiques orientés anisotropes qui reproduisent la structure amorphe et transparente du verre duquel se sont d'ailleurs largement inspirés les 2 chercheurs. Les conditions de solidification actuelles sont cependant trop restrictives pour envisager une production industrielle à court terme. Les 2 chercheurs travaillent à simplifier le process pour passer à un stade industriel d'ici 3 ans. Un fournisseur d'alliage de premier plan finance leur recherche avec pour objectif de sortir sur le marché des premiers produits laminés transparents d'ici 2016.

Source : Tel Aviv University