Après 80 brevets et 2 ans de travaux, PSA a validé le concept de véhicule hybride "air comprimé-moteur essence", qui commercialisé à partir de 2016, permettra de consommer 3 litres aux 100 km et réduira les émissions de CO2 de 45 % en parcours urbain. Ce type de véhicule tranche avec les hybrides actuels thermique-électrique.

hybrid_air_psa_pneumatique_air_comprim__automobile

Le concept innovant de l' "hybrid air"
L'Hybrid air - puisse c'est son nom- associe un moteur à essence, un accumulateur d'énergie d'air comprimé (bouteille située sous le véhicule) et un moteur-pompe hydraulique. Le moteur hydraulique récupère l'énergie produite à décélération ou au freinage et la transmet au réservoir d'air comprimé (fibre de carbone), via un double circuit d'huile à basse et haute pression. Ce type de véhicule sera particulièrement adapté aux trajets urbains qui maximisent les accélérations et les freinages et où les particules de CO2 posent un problème de santé public de plus en plus pointé du doigt.

Le basculement entre un mode de fonctionnement en essence ou en air comprimé se ferait autour de 70 km/h. Aux fortes vitesses (route et autoroute), seul le mode essence serait activé alors qu'à faible vitesse (ville), le véhicule passerait en propulsion à l'air comprimé. Ce système, développé en collaboration avec Faurecia et Bosch, devrait être commercialisé vers 2016 sur les Peugeot 308 et Citröen C4.

Des précédents à l'utilisation à l'air comprimé
Plusieurs réseaux de tramway urbain (Ile de France, Nantes, Saint Quentin, ..., La Rochelle) fonctionnèrent vers 1900 pendant des années avec ce type d'énergie. Des milliers de locomotives à air comprimés ont roulés également aux USA dans les mines de charbon pour éviter les explosions liées aux moteurs thermiques. La société française, MDI, propose un véhicule 100 % air comprimé. L'indien Tata Motors a d'ailleurs acheté une licence à MDI pour développer le principe sur sa gamme. En Corée, Energine a développé une hybride électrique-moteur à air comprimé sur la base d'une Daewo.

L'autonomie, un plus du projet de PSA
L'autonomie étant souvent le gros point noir des moteur à air comprimé (100 km à 50 km/h), l'hybridation avec un moteur à essence semble une solution intéressante et innovante. Reste à connaître le surcoût à l'achat par rapport à un véhicule thermique conventionnel.

Source : www.lemonde.fr