Des essais sont menés sur la centrifugeuse de l'ESA (European Space Agency) à Noordwijk aux Pays-bas pour mieux comprendre les mécanismes fondamentaux de solidification des alliages de titane TiAl. Ces alliages, utilisés en remplacement des super-alliages base nickel actuels, permettraient de diminuer de 45 % le poids des pièces (aubes de turbine de moteurs aéronautique).

ESA_hypergravity_TiAl_fonderie_aube_turbine_a_ronautique
Des alliages de titane TiAl centrifugé

La centrifugeuse LDC
Des échantillons d'aluminium ont été fondus et solidifiés sous faible gravité (dans une fusée tirée depuis Kiruna en Suède) et des images radiographiques ont été enregistrées pendant toute la durée de la solidification. En dépouillant les résultats, les scientifiques se sont aperçues que pour les TiAl, ils avaient besoin de regarder dans la direction opposée, l'hypergravité. La fusion réalisée à 20 G (20 fois la gravité normale) sur la centrifugeuse LDC (Large Diameter Centrifuge) de l'ESA permettra d'améliorer les connaissances sur le process.

Les enjeux
Plus d'un million d'aube de turbine d'avion seront réalisées dans les 10 prochaines années et l'utilisation des alliages TiAl permettrait de réduire le poids de 45 % par rapport à des matériaux traditionnels. Mais l'industrie automobile peut être également intéressée par les connaissances issues du domaine spatial.

Source : France Métallurgie