La Chine est confrontée à une rapide hausse des salaires qui va l'obliger à repenser son positionnement en termes de types de produits fabriqués. Cependant, si les salaires augmentent, la productivité aussi et cette dernière permet de maintenir la compétitivité de l'Empire du Milieu. A moyen terme, il sera cependant moins intéressant de produire en Chine les objets low-cost. D'autres pays (Cambodge, Birmanie, ...) seront mieux placés et la Chine devra monter en gamme.

chine_salaires_hausse
Salaires en hausse continue dans l'usine du monde

Autant produire aux USA selon le BCG
"Autour de 2015, la fabrication de beaucoup de produits destinés aux consommateurs américains sera aussi bon marché dans certaines parties des Etats-Unis qu'en Chine", anticipaient de leur côté des chercheurs du Boston Consulting Group (BCG) dans une étude publiée en août 2011.

La réserve de personnel dans l'intérieur des terres, où la main d'oeuvre est bon marché, est cependant encore énorme et les investisseurs pourraient délaisser la cote pour se tourner vers l'intérieur du pays.

Les exportations chinoises de produits bas de gammes ont commencés à chuter depuis quelques années sous la triple pression de la hausse des salaires, dez celle du foncier et de l'appréciation du Yuan. Mais cela a été compensé par une part de marché plus importante dans les produits haut de gamme.

Enfin, si la Chine est moins attractive pour ses bas salaires, elle le reste pour son 1.2 milliards de consommateurs au pouvoir d'achat constamment en hausse. De première usine du monde, la Chine accédera bientôt au titre de premier marché de consommation.

Source : www.20minutes.com