Selon Jean-Louis Cabiron, président du Cabinet conseils Ebbo Development, plusieurs facteurs militent pour une baisse continue du cours des terres rares (divisé par 2 en 10 mois pour le cérium) : la morosité économique en Chine, la réactivation des projets miniers d'exploitation, le début du développement de produits de substitution et de produits issus de la filière du recyclage. La fin de la bulle des terres rares ?

terres_rares_rare_earth_chine_Chinese_cours_chute_price_down_alliage
Chute du cours des terres rares (Cérium, lanthanium et europium) en chine

Une croissance en ralentissement
Avec une croissance de seulement 7.4 % en 2012 en Chine, et des économies occidentales qui tournent au ralenti, la demande en métaux et plus particulièrement en terres rares (de 130 000 tonnes en 2012) accuse une pause.

Les principaux producteurs de terres rares
Les principaux producteurs de terres rares se sont regroupés et structurés autour de la RETA (Rare Earth Technology Alliance)

Utilisation des terres rares
Les terres rares, de la famille des lanthanides, sont utilisé principalement dans les produits de haute technologie

  • Aimants de forte puissance des éoliennes (600 kg de Néodyne dans un alternateur)
  • Les composants des futurs véhicules électriques; batteries de type NiMH (lanthane) et aimants compacts pour les moteurs électriques synchrones sans balais (néodyne, dysprosium et samarium)
  • Alliages métalliques (Y2O3, oxyde d'Yttrium) pour doper la résistance à l'oxydation à haute température
  • Dopant dans les lasers
  • Catalyseur pour le piégeage de l'hydrogène

Les terres rares
Les différents terres rares sont le Scandium et l'Yttrium, le Lanthane, le Cérium, le Praséodyne, le Néodyne, le Prométhium, le Samarium, l'Europium, le Gadolinium, le Terbium, le Dysprosium, l'Holmium, l'Erbium, le Rigodilium, le Thulium, l'Ytterbium et enfin le Lutécium.

Une production mondiale en terres rares qui augmente
Les principaux producteurs de terres rares qui détiennent 60 % à 70 % des gisements, ont lancés 20 nouveaux projets d'exploitation de ces matériaux pour répondre à la demande mondiale en croissance et éviter les tensions. La Chine, qui était le leader incontestable, est désormais attaquée par l'Inde, qui vient de signer un accord pour livrer 4000 tonnes au japon, soit 15 % de ses besoins annuels.

Des matériaux de substitution et la filière du recyclage en croissance
Enfin, deux pistes, si elles restent encore timides, commencent à peser dans la structure de la demande mondiale

  • Des matériaux de substitution sont développés
  • Des filières de recyclage émergent, qui restent encore coûteuses, mais se développent comme l'initiative lancée par Rhodia.

Source : www.industries.com