En échange d'une garantie de l'état de 5 à 7 milliards à la banque BPF (Banque PSA Finance) pour l'aider à faire face à ses besoins de financement, Arnaud Montebourg évoque une stratégie "donnant-donnant'" et exige que le constructeur hexagonal modifie son plan social afin qu'il garantisse "Zéro salarié de PSA à Pôle Emploi".

psa_plan_social_aulnay_arnaud_montebourg
Arnaud Montebourg : "du donnant-donnant avec PSA"

Le plan social annoncé en juillet
Le plan de la direction de PSA, annoncée en juillet dernier, prévoyait la fermeture du site d'Aulnay-sous- et la suppression de 8 000 postes sur plusieurs années.

Les besoins de financement de PSA
PSA, qui a vu sa note dégradée de 3 points par les principales agences de notation, a un besoin de financement de 7 à 8 milliards d'euros et a 24 milliards d'encours de crédits. Ce plan de financement mobiliserait, d'après Le Monde, également les banques privées.

La demande du gouvernement
Au travers de son ministre du redressement productif, le gouvernement demande à PSA de réduire l'impact social de son plan et en particulier que :

  • Les 3000 salariés du site d'Aulnay soient reclassés en interne ou -au travers de la réindustrialisation du site- chez d'autres acteurs industriels
  • Le groupe réduise le nombre de postes supprimés en R&D
  • Deux nouveaux membres intègrent le conseil de surveillance de PSA (un représentant du personnel et un administrateur indépendant qui fasse le lien avec l'état)

Source : www.challenges.fr