Arnaud Montebourg veut le redémarrage des deux hauts fourneaux d'ArcelorMittal Florange, arrêtés depuis plus d'un an. Le ministre du redressement productif menace, si l'aciérie de Florange ne redémarre pas, de rechercher un opérateur industriel capable de proposer un "projet solide et réaliste" pour la filière chaude et exige qu'ArceloMittal investisse 150 millions d'euros sur 5 ans.

arnaud montebourg arcelomittal florance fermeture
Arnaud Montebourg à Florange précise ses exigences au géant sidérurgiste indien

Arnaud Montebourg tape sur la table
Le ministre a développé ses 2 exigences

  • Que les activités abandonnées dans filière chaude (la production d'acier à partir de coke et de minerai) puissent être reprise par un autre opérateur si elles n'intéressent plus ArcelorMittal
  • Que la direction d'ArcelorMittal, si elle décide d'abandonner le chaud, investisse massivement dans la filière froide.

Un peu d'histoire
En 2006, Mittal rachète Arcelor après 6 mois d'OPA hostile. A l'époque, le milliardaire indien est considéré par certains comme un sauveur. Gandrange fermera quelques années plus tard. Le site de Forance était devenu un enjeu majeur pendant la dernière campagne électorale en France. Quelques jours après sa nomination à l'Elysée, le nouveau président, François Hollande recevait les syndicats de Florange.


Source : www.liberation.fr