Le CERN a confirmé, le 04 juillet, la découverte d'une particule candidate au titre de boson de Higgs. Saint Graal des physiciens des particules et chaînon manquant, le boson de Higgs avait été prédit dès les années 60. La confirmation de la découverte de la particule viendrait compléter le modèle standard de la physique.

boson-de-higgs
Confirmation d'une particule candidate pour être le boson de Higgs

Le boson de Higgs donne une masse aux autres particules
Sans le boson, il était impossible d'expliquer la masse des particules (et de la matière). L'acquisition de la masse des particules est appréhendée, par les physiciens, comme une interaction entre les particules et le champ de Higgs (présent dans tout l'espace temps). Le vide quantique aurait alors une espèce de viscosité et les particules acquérerait une masse suite à leur intéraction avec la "mélasse" provoquée par le boson de Higgs. Lors du big bang (création de l'univers), les très hautes températures auraient rendues inactives les interactions entre champs de Higgs et particules et les particules n'auraient alors pas eu de masse. La masse des particules ne seraient apparu que plus tard.

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?
Le boson de Higgs - ou boson BEH, du nom de ses inventeurs Brout, Englert et Higgs - a une masse et une énergie si importante (125 GeV) qu'il a fallu attendre les travaux récent du LHC (Large Hadron Collisionner) pour booster la puissance disponible et permettre de développer suffisamment d'énergie pour débusquer le boson de Higgs. Le LHC est un anneau de 27 km de diamètre à Genève dans lequel sont accélérées des particules à une vitesse proche de celle de la lumière et qui sont ensuite projetés les unes contre les autres. Les désintégrations de particules sont ensuite enregistrées, analysées et confrontées à la théorie. Le LHC, fruit d'une collaboration européenne (et internationale) emploie 10 000 chercheurs de 60 pays.

Si elle n'a pas de retombées pratiques ou industrielles immédiates, la découverte du boson de Higgs n'en constitue pas moins une avancée majeure en recherche fondamentale de la physique des particules.

Source : wikipédia