Le 26 juin, TF1 diffusait un reportage sur la relocalisation de la fonderie Loiselet à Dreux dans son émission "Des Usines et des hommes" présentée par le journaliste Harry Roselmack. La relocalisation de la production en France permettra à l'entreprise d'être plus réactive (car plus proche de ses clients), d'améliorer son niveau de qualité et de créer une centaine d'emplois sur Dreux. Le reportage présentait la démarche de relocalisation avec l'aspect financier (ARI, banques), technique (installation du matériel de fonderie) et humain (embauche du nouveau personnel de la région).

loiselet_relocalisation_dreux_fonderie_chine_TF1_Harry_Roselmack_des usines et des hommes_reportage
Reportage d'Harry Roselmack sur la relocalisation de la fonderie de
fonte Loiselet à Dreux

camera

Histoire de la fonderie Loiselet
Implantée industriellement à Nogent le roi depuis 5 générations (1850), Loiselet avait transféré toute sa production en Chine à Tianjin (200 km de Pékin) depuis une dizaine d'années. Loiselet décide de relocaliser sa production en France à Dreux et de s'installer dans les anciens locaux de la société Plastivaloire. Début 2011, Oseo et Loiselet signe alors la première convention d'aide à la réindustrialisation (ARI). Le montant versé de 6.48 Million d'euros est accordé sous la forme d'une avance remboursable et représente environ la moitié de l'investissement nécessaire (12,4 M€) à la construction de la nouvelle fonderie.

L'ARI, l'élément déclencheur
Sylvain Loiselet précisait à Harry Roselmack, dans le reportage, que son projet de relocalisation s'était heurté initialement à un certain scepticisme et que la convention de l'ARI avait été l'élément déclencheur pour obtenir les prêts ultérieurs des banques. La création d'une centaine d'emplois est prévue pour une production de 40 000 tonnes de fonte/an. Le démarrage de la fonderie était annoncé pour fin juillet 2012 avec plus d'une quarantaine d'employés déjà présents sur le site.

Cette relocalisation permettra à Loiselet d'être plus réactif en réduisant fortement la distance entre la production et ses clients pour le marché hexagonal et européen et de diminuer ses coûts de transport (800 à 900 k€/an).

Les marchés de la fonderie Loiselet
Loiselet fabrique et commercialise différents types de produits pour 4 marchés spécifiques;

  • La fonderie de décoration (Loiselet Arts et Traditions) avec deux magasins d'usine pour la vente aux particuliers (à Nogent le roi et à Paris dans le 9ème arrondissement). Les articles en fonte au catalogue de Loiselet sont des fontaines, des plaques de cheminées, des vases, des lampadaires, des grilles de fenêtre et de balcon, ... Loiselet réalise aussi des articles sur-mesure, à l'unité ou en petite série, à partir de plan 
  • Le mobilier urbain (Loiselet Urban), lampadaires, bancs, bornes et potelets
  • Des pièces industrielles (Loiselet Manufacture) et en particulier des contrepoids pour divers secteurs (agriculture, BTP, Armement, électrique ou gaz)
  • De la fonte de voirie (Loiselet Herfonte)

La nouvelle usine
L'usine ultramoderne implantée sur l’ancien site « Dreux injection », rue des Osmeaux compte 6500 m2 de surface pour la production de pièces en fonte et 1200 m2 de bureaux pour une capacité de 12 tonnes de fonte liquide/heure.

Source : TF1, des usines et des hommes
émission d'Harry Roselmack - 26 juin