Alors que les alliages à mémoire de forme commercialisés actuellement sont très onéreux car réalisés à base de nickel et de titane (le Nitinol en est un bon exemple), des travaux de R&D menés à l'Université de Zagreb en Croatie ont conduit au développement d'une famille d'alliage à mémoire de forme à base de cuivre.

alliage_a_m_moire_de_forme_shape_memory
Alliage à mémoire de forme en coulée continue base Cu-Al

Un procédé de coulée continue
Afin de limiter le coût, les alliages ont été élaborés par le procédé de coulée continue, ce qui permettrait de réaliser des quantités importantes de semi-produits, autorisant une production de masse de ces alliages à base de cuivre et d'aluminium.

Projet EUREKA
Le projet a été financé par le programme européen EUREKA à travers une collaboration avec plusieurs autres partenaires universitaires de plusieurs pays; la Slovenie (Faculty of Natural Science and Engineering, University of Ljubljana), l'Autriche (Montauniversitat Leoben), ...

Le projet de recherche, appelé RSSMA (Rapidly Solidified Shape Memory Alloys) a duré 3 ans. L'étape suivante sera de terminer les travaux de R&D et de construire un pilote industriel au travers d'une spin-off qui sera chargé de fabriqué l'alliage au stade industriel.

Source : www.materialsinsight.com