Les usines et la production industrielle auront été au coeur du décor de la campagne du premier tour de la présidentielle 2012. Depuis le concept du "Produire de France" de François Bayrou, repris par de très nombreux candidats, jusqu'aux visites à répétition sur des sites de production des candidats de tout bord, l'industrie aura été l'un des thèmes majeure de ce premier tour qui s'achève.  

icone dossier

industrie_francois_bayrou_sensorex
François Bayrou chez Sensorex (producteur de capteurs et de système
inertiel pour l'aéronautique et l'industrie)

Produire en France
François Bayrou est sûrement le candidat qui a le plus conceptualisé et mis en évidence la thématique de la perte d'emplois dans l'industrie et l'importance de sites de production hexagonaux.
Il a ainsi largement argumenté sur le "Produire en France" en proposant des mesures emblématiques; "un label France", "un commissariat stratégique à la production française", "une extension de garanti de 5 ans aux produits réalisés en France", un "crédit d'impôt innovation" accolé au CIR, un livret d'épargne production, ...

Tous les autres candidats ont, peu ou prou, repris à un moment ou à un autre de leur campagne le concept du "produire en France", prouvant ainsi l'importance de la thématique à leurs yeux (et à ceux des électeurs).

Les visites sur les sites industriels
La palme de l'usine la plus fréquentée revient à Petroplus (Petit-Couronne) où presque tous les candidats se sont montrés. D'autres entreprises en difficulté (ArcelorMittal, Fralib, M-Real) ont été également utilisés par de nombreux candidats pour fustiger l'échec du Président sortant. Aunaud Montebourg a été spécialement délégué par  François Hollande pour être le "Monsieur Industrie" de cette campagne. Le sauvetage de Lejaby a été largement médiatisé par l'UMP pour mettre en avant la volonté industrielle de Nicolas Sarkozy.

Les grands sites devenus emblématiques
Les grands sites de production automobile ou aéronautiques sont devenus emblématiques pour de nombreux candidats qui les ont utilisés pour tenir un discours sur l'importance de l'industrie.

Nous avons ainsi pu voir :

  • Nicolas Sarkozy chez Alstom ou Fonderie du Poitou Aluminium
  • François Hollande chez PSA, STX, Airbus ou Photowatt
  • Jean-Luc Mélanchon chez PSA Sochaux, Alstom Belfort
  • François Bayrou a été celui qui a le plus visité de PME (Meggit Sensorex, CFPS, Houdebine, ...) soutenant l'idée qu'il ne faut lacher aucun secteur industriel
  • Philippe Poutou chez ArcelorMittal Florange
  • Nicolas Dupont-Aignan chez Bosal
  • Jacques Cheminade chez ACS Schindler
  • Eva Joly chez le papetier M-Real ou chez Renault Sandouville
  • Nathalie Arthaud chez Petroplus


L'industrie semble représenter un des symboles des pertes d'emplois dans l'hexagone avec la fermeture de sites de production ou leur délocalisation à l'étranger.

Espérons qu'après le deuxième tour, il en reste quelque chose.
 
Source : www.usinenouvelle.com