Le groupe PSA envisagerait une alliance ou un partenariat stratégique avec GM (Opel) pour sortir de son marché essentiellement européen (à 60 %) et renouer avec les bénéfices en partageant les achats, des efforts de R&D ou bien encore les coûts de développement de nouveaux véhicules.

PSA_GM_fusion_partenariat
Partenariat stratégique entre PSA et GM (Opel) ?

Les bénéfices d'une alliance
Les bénéfices d'une telle alliance seraient multiples

  • PSA qui vend 60 % de ses véhicules en Europe, bénéficierait de marchés en Asie et en Amérique du Nord
  • En contrepartie, PSA offrirait son expertise à GM sur les petits moteurs et sur les châssis
  • Pour être plus précis, PSA et Opel développeraient conjointement des autos complètes, comme des transmissions ou moteurs qu'ils vendraient chacun sous leur nom

Les freins à une alliance de PSA-GM
Les freins à une alliance peuvent être cependant encore nombreux

  • La structure encore familiale du capital de PSA peut poser problème car la famille Peugeot détient 30.9 % du capital et est toujours décidé à garder le contrôle du groupe. L'alliance peut être technique mais ne pourrait comporter un volet capitalistique que marginal
  • Les actions de PSA, assez basses à l'heure actuelle, dévaluent la capitalisation boursière du constructeur automobile et créent un déséquilibre notable entre les 2 constructeurs. En bourse, PSA vaut 3.9 milliards d'euros tandis que GM en vaut 8 fois plus
  • Le choc des cultures entre une entreprise nord-américaine (détenue par le Trésor américain et des fonds d'investissement) et une entreprise hexagonale encore largement familiale.

 
Source : www.lesechos.fr