La société SP3H, après 5 années de R&D, a mis au point un système embarqué à bas coût (30 euros) de mesure temps réel par spectrographie de la qualité du carburant afin de piloter l'injection moteur et optimiser la combustion. Dans 10 ans, 30 % de la flotte mondiale de véhicules pourrait être équipée.

capteur_SP3H_carburant
Capteur SP3H pour optimiser la combustion moteur

Un carburant de composition variable dans le temps
Les carburants consommés par nos véhicules ont une composition plus variable qu'on ne l'imagine. Elle dépend de la qualité initiale du brut, et de la quantité d'éthanol incorporé ensuite. Par ailleurs, les conditions de raffinage, et les produits qui en résultent, varient d'un pays à l'autre, selon, par exemple, la température ou l'humidité. Les moteurs, réglés pour des compositions moyennes, fonctionnent rarement dans des conditions optimales.

L'idée de SP3H
Fort de constat, la start-up SP3H a engagé 4,5 millions d'euros sur 5 ans pour développer un système de capteur optique de mesure de la qualité d'un carburant. Placé dans la ligne de carburant du véhicule, et opérant dans le proche infrarouge (entre 800 et 1000 nm), ce capteur permet de réaliser une identification moléculaire d'un quinzaine de paramètres : taux de benzène, parafine, oléfines, d'octane, volatilité, teneur en aromatique, ... Ce dispositif permet des gains significatifs au niveau de la combustion: 10 % sur la consommation et 25 % sur les émissions d'oxydes d'azote.

La stratégie de SP3H - être une société "fabless"
SP3H a choisi une stratégie de commercialisation originale, être une société "fabless" en laissant la fabrication à d'autres et en se remunérant sur le versement de royalties (quelques centimes par capteur installé).

30 % de la flotte mondiale équipée dans 10 ans
A partir de contacts avec le top 10 des constructeurs automobiles, SP3H mise sur 20 millions de véihicules équipés dans 10 ans, soit 30 % de de la flotte produite. Les premiers véihicules devraient être équipés en 2014. Parrallèlement, SP3H envisage des transfert de technologie pour des applications dans le secteur marin. SP3H prévoit un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros en 2020.

Source : Les echos - 23 mars 2011