L'indice TRL (Technological Readiness Level) permet de mesurer le degré de maturité technologique d'une innovation (ou d'une technologie) afin de limiter les risques, identifier les verrous techniques afin de passer les différentes étapes de R&D de manière plus réfléchie et stratégique (budget alloué, temps de développement, partenaires académiques ou industriels, ...). L'indice TRL est basé sur 9 niveau progressifs qui décrivent la maturité technologique d'une innovation (1 = juste l'idée et 9 = déjà sur le marché). De très nombreuses entreprises et leurs équipes de R&D utilisent ce concept. L'indice TRL reste malgré tout encore assez peu connu dans les PME. Et donc, on vous en parle sur My Little Blog Fonderie "pour faire avancer le Schmilblick".  

icone dossier

NASA_TRL_MeterUtilisation de l'indice TRL
L'indice TRL (Technological Readiness Level) ou "indice niveau de maturité technologique" d'une invention est utilisé pour évaluer le degré de maturité d'une technologie avant de l'incorporer à un système ou à un sous système.

En général, quand une nouvelle technologie est inventée ou conçue, elle n'est pas immédiatement applicable (très faible maturité). Les nouvelles technologies sont généralement soumises à l'expérimentation, à l'optimisation, et à des tests de plus en plus réalistes allant jusqu'à la production de démonstrateur (TRL 6-7).

Une fois la technologie suffisamment éprouvée (TRL 8-9), elle peut être intégrée à un système/sous-système ou être mise sur le marché.


Un TRL calculator et un powerpoint explicatif
Des explications sur les niveaux de maturité en ligne avec un powerpoint de Boeing, qui décrit assez complètement le principe de l'indice TRL.

Histoire "sérieuse" du TRL
L'indice TRL a été créé par la NASA en 1989 (ha, ces ricains, ils sont fortiches quand même) et incluait initialement 7 niveaux qui ont été plus tard portés à neuf. Puis l'US Air Force a adopté le TRL dans les années 1990. Cet indice s'est peu à peu répandue dans l'industrie, d'abord aux États-Unis, puis dans le reste du monde. Et de la galaxie peut-être :-)
On peut donc dire que le TRL est une retombée indirecte du programme spatial. Et ça c'est bien !

 

 

Les niveaux de maturité

Cet indicateur retient 9 niveaux

  • TRL 1  - Principes généraux de base observés et rapportés (recherche fondamentale/études papiers)
  • TRL2   - Concept technologique (les applications sont encore spéculatives)
  • TRL 3  - Expérimentation et preuve du concept (R&D active pour évaluer les paramètres fonctionnelles)
  • TRL 4 -  Composants basiques produits à échelle de laboratoire
  • TRL 5 -  Composants basiques produits en environnement simulé
  • TRL 6 - Production de prototype de démonstration
  • TRL 7 - Prototype opérationnel dans son environnement final
  • TRL 8 - Qualification complète (test et démonstrations)
  • TRL 9 - Utilisation valides dans plusieurs configurations

Utilisation du TRL en management de l'innovation et du transfert de technologie
On peut penser que les technologies peu matures (TRL faible) comportent un risque important (de non aboutissement technique ou industriel) et vont nécessiter encore plusieurs années d'un effort intensif pour gagner en points de TRL.

Inversement, une technologie avec un TRL important (> 5-6) est davantage susceptible d'intéresser un industriel. L'indicateur TRL présente le mérite d'amener un critère chiffré qui peut aider à la prise de décision et permet de comparer diverses technologies (d'un même domaine) entre elles.