La simulation numérique des procédés de mise en forme n'est pas limitée à la fonderie, domaine qui nous est proche et familier. Les forgerons simulent eux aussi leur process pour optimiser leur production et réduire leurs coûts.

simulation_forge
Gain de poids et d'effort de forgeage par la simulation de la mise en forme

Ainsi, grâce à la simulation (code Forge 2009 de Transvalor ), une préforme en acier peut passer de 8.9 kg à 7.5 kg tout en réduisant les efforts de forgeage nécessaires à la mise en forme (de 2800 t à 2000 t). Si la géométrie des pièces est plus simple qu'en fonderie, la complexité des phénomènes à modéliser (écoulement de la matière phase pâteuse, transfert de chaleur moule/métal, ...) l'est tout autant.

Source : Magazine La forge, Juillet 2010