Les géants australiens BHP Billiton et Rio Tinto, ainsi que le Brésilien Vale, chercheraient à imposer aux sidérurgistes de nouvelles hausses de prix des matériaux composant l'acier (minerai de fer et coke) à partir du 1er juillet prochain.

Selon le Financial Times, on pourrait assister à des hausses de prix de :
    - minerai de fer       30 à 35%
    - charbon à coke    10 à 15%.

Au final, il faut donc s'attendre à une hausse probable des tarifs de l'acier et/ou une réduction des marges des groupes sidérurgistes.

Une flambée des prix déjà en avril dernier
Ces nouvelles augmentations, si elles se confirment, interviennent après une flambée de 90 à 100% du prix du minerai de fer au 1er avril dernier, et un bond de 55% du charbon à coke.

Hausse des prix trimestrielle
Depuis avril, les groupes miniers ont imposé une réforme dans la formation des prix, qui sont désormais fixés de manière trimestrielle, et non plus annuelle, comme c'était le cas depuis plus de 40 ans.
Cette nouvelle règle du jeu fait craindre à certains la création d'une bulle spéculative sur les matières premières et des pressions inflationnistes sur l'économie.

La flambée des prix est justifiée par les groupes miniers par la reprise de la demande mondiale.

Source : www.bourse.challenges.fr