Le mouvement social qui s'était manifesté dans l'usine de Renault Cléon, lorsque le personnel avait appris qu'une prime annuelle de 10 000 à 15 000 euros était accordée aux hauts cadres pour les remercier des performances de Renault, continue à s'exprimer.

Il a été ainsi décidé d'organiser une journée « usine morte » jeudi 11 mars avec piquets de grève filtrants aux entrées de l'usine. Ce mouvement a pour objectif "d'envoyer un avertissement" à la direction générale de Renault qui doit se réunir avec les syndicats le 16 mars prochain.

Source : www.lutte-ouvriere.org