Aux Etats Unis, le magnésium moulé sous pression est en déclin depuis 3 ans. Cette tendance, spécifique au pays de l'Oncle Sam a plusieurs causes identifiées: un coût de la matière première plus chère que dans le reste du monde (taxe anti-dumping chinois pour privilégier un seul fournisseur d'alliage américain restant), le manque de R&D spécifique, la vente de petits véhicules. Cependant, le magnésium conserve de nombreux atouts.

USA_drapeau

Un magnésium en déclin aux USA
Alors que le magnésium transformé aux USA en fonderie sous pression (pour l'industrie automobile en particulier) a été en croissance de 10 % à 15 % par an sur la période 1990-2006, il a décliné brutalement ces dernière années pour passer de 75.000 t/an à 34.000 t/an (Bob Brown).

L'automobile, client majeur pour le magnésium en fonderie sous pression
Le magnésium de fonderie (AZ91HP, AM50, AM60, ...) est utilisé à 70 % en automobile (volant, colonne de direction, pédalier, composant airbag, siège, panneau de bord, ...) , à 10 % en outillage et 10 % en sport.
Pour un véhicule nord-américain moyen de 1500 kg, la répartition des matériaux est la suivante :

************************
Matériau                     %
************************
Fonte et acier         64 %
Aluminium              8.7 %
Plastique                 8.7 % (approx)
Magnésium              0.3 % (6 kg)
************************

La quantité de magnésium par véhicule est modeste par rapport à l'aluminium (ou les métaux ferreux) et varie fortement (de 1 kg à 20 kg) selon les modèles avec une moyenne de 6 kg.

Décroissance du magnésium de 60 % en 2009 dans l'automobile
Alors que le marché de l'automobile était en décroissante de 45 % aux USA en 2009 (9 millions de ventes au lieu de 16), le magnésium subissait une baisse de 60 %. En effet, le magnésium est préferrentiellement utilisé sur les véhicules haut de gamme (minivan, light trucks) très durement touchés par la crise et qui comportent une part plus importante de pièces en magnésium (5 à 20 kg contre 1 à 3 kg sur les autres segments).

Les causes de la décroissance dans l'automobile
Plusieurs facteurs semblent pouvoir expliquer la décroissance du magnésium outre-atlantique :
- Un prix du magnésium aux USA beaucoup plus cher que dans les autres zones géographiques en concurrence (Chine, Europe, Canada, Mexique) lié à des taxes anti-dumping sur l'importation du magnésium afin de protéger le seul fournisseur de magnésium sur le territoirs américain.  Ce seul producteur n'est pas mis en concurrence avec d'autres.
- La perte des compétences "design de pièces en magnésium" chez les "Big Three" de Detroit, obligés de dégraisser leurs équipes techniques pour faire face à la très grave crise.
- La perte des compétences R&D traditionnellement présentes chez les affineurs occidentaux de magnésium (Hydro Magnesium, Dox Chemical, Nioranda-Magnola, Australian Magnesium, Pechiney) qui ont tous disparus. Seul est resté un affineur américain, U.S. Magnésium, qui ne fait pas de R&D. Le marché est dominé à 90 % par des producteurs chinois qui ne font pas ou très peu de R&D et de design pièces
- Un déficit de compétivité économique du magnésium aux USA face à d'autres matérieux (acier, aluminium, ...). Ainsi, entre 2006 et 2009, aux USA, l'aluminium et l'acier ont baissés à l'achat respectivement de 20 % et 25 % alors que dans le même temps, le magnésium était en hausse de 70 %. En Europe, le magnésium était en baisse de 3 % sur la même période.
- Une structure industrielle de production limitée. Ainsi, si une offre de service forte existe dans le design et la conception des pièces en aluminium (ou en acier), elle est réduite aux USA pour la conception du magnésium
- Des alliages de magnésium pas aussi bien caractérisés que les alliages d'aluminium  (ou l'acier et le plastique) en terme de corrosion galvanique ou de relaxation de contraintes

La taxe anti-dumping sur le magnésium aux USA
Selon la NADCA, avec cette taxe à l'importation anti-dumping punitive contre la Chine, pour un emploi protégé chez le seul fournisseur de magnésium nord-américain, 10 emplois sont perdus chez les fondeurs, non compétitifs vis à vis des chinois, des Européens et de leurs proches voisins (Canada, Mexique). Les clients vont fabriquer à l'étranger leurs pièces injectées en magnésium. Pour les ré-importer ensuite aux USA (sans taxe ...).

****************************************
Zone                   Prix magnésium (Aout 2009)
****************************************
USA    2.20 $
Europe    1.26 $
Chine                            1.11 $
*****************************************

Une note positive (quand même ...) aux USA
Il est rapellé que l'intérêt du magnésium demeure grace au gain de poids qu'il procure et que les marchés existent aussi hors automobile (électronique, sport, aéronautique, spatial). Les organisations professionnelles de fondeurs font actuellement du lobbying auprès des instances gouvernementales pour supprimer cette taxe ... avant qu'il ne reste plus de fondeurs sous pression magnésium outre-atlantique.

Commentaires
Les USA ont raison sur le principe; la Chine commercialise sans doute le magnésium en dessous de son prix de revient pour tuer des compétiteurs et rester seule en position dominante sur ce marché. D'où une taxe anti-dumping à l'import qui protège le marché intérieur des producteurs de magnésium nord-américain (ou ce qu'il en reste).

Mais une "fausse bonne idée" (taxer le magnésium chinois importé) peut se transformer en bérézina industrielle lorsqu'elle est appliquée unilatéralement par un seul pays. Les USA sont un peu spécialistes de l'unilatéral ...

Pour que ce genre de taxe anti-dumping soit efficace et ne fausse pas la compétitivité entre zones, il faudrait qu'elle soit appliquée en même temps et avec le même taux par de nombreuses zones géographiques (Europe, amérique, ...). Difficile à mettre au point dans le cadre de l'OMC. Et encore, rien n'empêcherait la Chine de truster en totalité le marché de l'injection magnésium et de produire à elle seule pour l'ensemble du marché mondial (qui reste modeste à ce jour).

Autre solution : boycotter les produits chinois. Facile pour des jouets ou des tournevis. Plus délicat pour un véhicule automobile (ou un produit complexe) dont les pièces en magnésium peuvent être fabriquées à travers le monde.

Si vous avez des vrais solutions ou d'autres "fausses bonnes idées" pour nos amis fondeurs nords-américains, merci de laisser un message en commentaire. Ca peut toujours aider...

Source : magazine DCE, nov. 2009