Dans le Calvados, une décharge illégale a été découverte. 40.000 tonnes de déchets étaient enfouis secrètement par l'un des leaders français du recyclage, GDE.

La société GDE a enterré 40.000 tonnes de résidus cachés pendant 6 ans sous une dalle de béton sur le terrain d'une brocante d"'une surface équivalente à un terrain de football.

Ce sont les associations qui ont fait cette découverte et se sont mobilisées.

Contexte et enjeux financiers
La filière automobile génère des RBA -Résidus de Broyage Automobile (non recyclable)- qui doivent faire l'objet d'un traitement où d'une mise en décharge classée.
Un acteur de la filière du recyclage témoignait dans le reportage de TF1 "Le coût de mise en décharge pour des  gravats est de 3.5 €/tonne contre 100 €/tonne pour des RBA sur un site de décharge homologué".

On comprend assez bien l'enjeu financier de faire passer des RBA pour des gravats. L'économie sur 40.000 tonnes serait de près de 4 millions d'euros.

d_charge
Déchets industriels (reportage TF1 - journal de 20 heures)

Problèmes environnementaux
Le risque environnemental à long terme est la percolation (infiltration dans les sols) de substances  (hydrocarbures, résidus de batteries, ...) dans les nombreuses terres agricoles entourant le site.

La direction de la société GDE (Guy Dauphin Environnement) reconnait les faits mais dit n'avoir pas été au courant de cette anomalie.
Les 40.000 tonnes vont être enlevés du site actuel et stockés dans un site réglementé.

Vidéo TF1
      
Journal de 20 heures-reportage

Source : TF1 ( Journal de 20 heures - mardi 19 mai 2009)