L'AMDEC produit/process est utilisé pour chiffrer le risque encouru en cas de défaillance d'un composant couplé à la probabilité d'occurence et le risque de non détection lors de la fabrication (ou lors du contrôle qualité pièce). Le sigle A.M.D.E.C. signifie « Analyse des Modes de Défaillances et de leur Criticité ». La réalisation d'un AMDEC nécessite d'analyser le process finement, d'en déterminer les causes de défaillances et de pouvoir chiffrer en première approche la probabilité d'occurence, de non détection et la gravité de cette cause sur la stabilité du process. Les points les plus pénalisants (à la note maximale) seront ensuite traités pour en diminuer fortement la nocivité. L'AMDEC doit permettre également de mettre au point une stratégie de maintenance (conditionnelle, préventive, prédictive) des installations de productions qui dépendra de la gravité des conséquences sur le process.

Objectif d'un AMDEC
L’AMDEC process (ou produit) a pour objectif d’obtenir une fiabilité ou une maintenabilité optimale d'un process (ou d'un produit) en mettant d'abord en évidence les points à risques pour les réduire ensuite par des mesures appropriées.
Il doit se mettre en œuvre en groupe de travail impliquant les différents acteurs concernés par la pièce (fabrication, qualité, client, …).

Principe
Le groupe de travail AMDEC attribue à chaque défaillance potentielle :
- Une note D pour la probabilité de non-détection de la défaillance.
- Une note F pour la probabilité d'occurrence de la cause de la défaillance.
- Une note de gravité G pour l'effet le plus grave de la défaillance.

AMDEC_G_Gravit_
Indice de gravité

AMDEC_F_probablit__d_occurence
Indice de probabilité d'occurence

AMDEC_D_probablit__de_non_d_tection
Indice de non-détection

Calcul AMDEC
L'indice de criticité C de chacune des causes de défaillance est obtenu par le produit des notes D, F et G soit :

C = D x F x G

Les valeurs des paramètres D, F et G étant comprise entre 1 et 10, les valeurs de C seront donc comprises entre 1 et 1000.

Exemple :
Défaut de retassure lié aux température de moule trop faible du aux arrêts chantiers .  Noté D = 3 ; G = 7 ; F = 3 d’où  C = 3 x 7 x 3 = 61
On classe ensuite l’ensemble des causes de défaillance selon l’indice de criticité C et on met en place un plan de prévention pour les indices C les plus forts. Ce plan doit être suivi dans le temps.

La démarche AMDEC produit-process est très utilisé dans les industries ou la défaillance d'un composant peut avoir des conséquences très pénalisantes pour le client ou le consommateur final en terme de sécurité (ou fiabilité) :
- le monde automobile
- le nucléaire
- l'aéronautique