Aux USA, 2008 a été la pire année depuis 1945 en terme de destruction d'emploi avec 2.6 millions d'emplois perdus à cause de la récession qui touche tous les secteurs; financiers, industriels (dont l'automobile) et les services.

USA

Contexte
Les USA sont entrés en récession avant l'Europe lié à la crise des subprime et la crise du système financier qui a eu une répercussion immédiate sur l'économie réelle, d'abord sur le secteur industriel, puis plus récemment sur les services, secteur très actif aux USA.

Les chiffres
Il y a eu 2.6 millions d'emplois détruits en 2008 aux Etats-Unis dont 630.000 dans le secteur de la construction et 800.000 dans le secteur industriel.
Ces derniers temps (decembre 2008 et début janvier 2009), la destruction s'accélère et atteint 17.000 emplois/jour. Le taux de chomage qui était traditionnellement autour de 4.5 % - 5 % en période dite de plein emploi (année 2006) pourrait monter rapidement à 10 %.

Chomage_USA__2007_et_2008
Nombre d'emplois créés (2007) et détuits (2008) aux USA

Commentaires
Il est pertinent de comparer :
    A - la situation aux USA entre 2007, 2008 et maintenant
    B - la situation des USA avec celle de la France.

A - Comparatif USA 2007, moyenne 2008 et maintenant (fin 2008)

*************************************
Année                  Création (+) et Destruction (-)
                                des emplois par jour
*************************************
2007                             + 3.000
2008 moyenne                - 6.850 
fin 2008                        - 17.000
*************************************

La récession aux USA a commencée en décembre 2007 et la montée du chômage a commencé réellement en tout début 2008 aux USA alors que l'année 2007 avait été faiblement créatrice d'emplois.

Le rythme de destruction d'emplois a été multiplié par 3 entre la moyenne de 2008 et maintenant.
A ce rythme (17.000 emplois détruits/jour), il pourrait y avoir 6.2 millions de chômeurs en plus en fin 2009 aux USA.

Plus de 11 millions de travailleurs outre atlantique sont maintenant sans emploi. La durée hebdomadaire moyenne du travail a baissé en 1 mois (nov. à dec. 2008) pour les non cadre passant de 33.5 h/sem. à 33.3 h/sem. Dans le même temps, le nombre de personne travaillant à temps partiel a augmenté de 7.3 à 8 millions de personnes entre novembre et décembre.

En décembre 2008, il y a eu 524.000 pertes d'emploi après 584.000 le mois précédent. 

En terme économique, le dernier trimestre de 2008 a été l'un des pires jamais constaté à ce jour.

Le nombre d'hommes et de femmes au travail avait diminué de 2.7 % pendant la récession de 1974-75 et de 3.1 % durant celle de 1981-82. A ce jour, il a diminué de 1.9 % et au rythme actuel, les chiffres des précédentes récessions seront atteints dans 4 à 5 mois.

La durée des récessions précédentes (1974 et 1981) était de 16 mois.  La récession actuelle est entrée en janvier 2009 dans son 14ème mois et aucun signe de reprise n'est visible. Le moral des consommateurs et des entreprises est au plus bas.

Barak Obama annonçait samedi 10 décembre "La situation est très grave. Il est probable que les choses empirent avant une amélioration". Le nouveau plan de relance annoncé par la future administration Obama espère sauver entre 3 et 4 millions d'emplois.

B - Comparatif USA/France
Dans l'hexagone, le mois de Décembre a été l'un des plus mauvais mois en terme d'emploi depuis très longtemps avec 60.000 emplois détruits (après 40.000 en Novembre) soit 2.000 par jour environ.

*****************************************************************
Pays           Population (P)       Destruction emplois (D)           ratio (D/P) (*)
                                                      par jour
*****************************************************************
USA                 300                           17.000                             56
France               60                             2.000                             33
*****************************************************************
(*)  (D/P) pour ramener à la population totale
(environ 300 millions aux USA et 60 millions en France)

Ce rapide calcul met en évidence un rythme actuel de destruction de l'emploi près de deux fois plus important aux USA (56 contre 33) qu'en France. Cependant, la récession ayant démarré plus tôt aux USA qu'en Europe, il n'est pas exclu que les chiffres du chômage se dégradent encore dans l'hexagone et dans l'ensemble de l'Europe.

Source : International Herald Tribune (Global Edition of New York Times/ 10-11 January 2009)



Janvier 2009