Alcoa redevient le numéro un mondial de la production d'aluminium.

Le groupe américain Alcoa va redevenir le numéro un mondial de l'aluminium, en montant à 100 % du capital du producteur norvégien Elkem Aluminium ANS, à la faveur d'un dénouement de ses liens avec le groupe diversifié norvégien Orkla, selon un communiqué publié lundi 22 décembre 2008.

Le groupe Alcoa disposera désormais d'une capacité annuelle de production d'aluminium primaire supérieure à 4.7 millions de tonnes, alors que l'acutuel numéro un, le russe Rusal, plafonne de son côté à 4.2 millions de tonnes.

Contexte
Depuis plus d'une dizaine d'années, nous avons assisté à un phénomène de concentration de la production d'aluminium primaire (Rio Tinto achetant Alcan et Rusal mettant la main sur Sual). Les quatre grands qui se partagent le marché sont Alcoa, Rusal (rissie), Rio Tinto Alcan et Chalco (Chine). Ces producteurs controlent souvent toute la filière, depuis la production de bauxite (le minerai) jusqu'à l'électrolyse via la production d'alumine.

Ainsi Rio Tinto, en 2007, est devenu le plus gros producteur de bauxite et le 4ème producteur d’alumine alors que Rusal est devenu, quant à lui, le plus gros producteur d’alumine et le 4ème de bauxite. L'anglo-australien BHP Billiton est le 6ème production d'aluminium avec 1.3 millions de tonnes d'aluminium primaire par an mais exploite aussi des mines de bauxite et produit de l'alumine. Dubal Aluminium (Dubaï), qui produit 800.000 tonnes/an actuellement, vise à terme lui aussi de rejoindre le top five des producteurs d'aluminium.

Source : Le monde - AFP (24 déc. 2008)



Janvier 2009