La commission Européenne se donne jusqu'au 11 Novembre 2008 pour donner ou non son accord sur le projet de rachat de Rio Tinto par BHP Billiton. Certains craignent une diminution de la concurrence (résulant de cette fusion) et une augmentation du prix des matières premières.

BHP Billiton est le 6ème plus gros producteur d'aluminium avec 1.3 millions de tonnes par an mais exploite aussi des mines de bauxite et produit de l'alumine. Elle possède des installations minières et de traitement dans 25 pays, employant 36 000 personnes. BHP est également très impliqué dans la production de la pluspart des métaux (cuivre, zinc, plomb, uranium, or, argent, molybdène, nickel, ...)

bhp_billiton
BHP Billiton

Enquête européenne sur le rapprochement BHP Billiton-Rio Tinto
La Commission de Bruxelles a ouvert une enquête approfondie sur le projet de mariage entre le géant minier australien BHP Billiton et son concurrent anglo-américain Rio Tinto. La Commission se donne jusqu'au 11 novembre 2008 pour vérifier si les conditions de la concurrence seraient respectées.

Les services européens de la concurrence ont ouvert une enquête approfondie sur le projet de mariage controversé entre le géant minier australien BHP Billiton et son concurrent anglo-américain Rio Tinto, a annoncé vendredi la Commission européenne. "Ce sont surtout les marchés du minerai de fer, du charbon, de l'uranium, de l'aluminium et des sables minéraux qui suscitent des inquiétudes, car la reprise envisagée pourrait entraîner des hausses de prix et une réduction du choix proposé aux clients", explique la Commission dans son communiqué.

Pour le minerai de fer en particulier, la nouvelle entité aurait "une part importante du marché de l'approvisionnement" qu'elle contrôlerait "dans une très large mesure" avec son concurrent le plus proche. Pour la Commission, il y a donc "un risque sérieux" que le nouvel ensemble "soit tenté de revoir ses projets d'investissements à la baisse ou de les ralentir, ce qui entraînerait un réduction de l'offre disponible sur le marché et une hausse des prix".

Le secteur de la sidérurgie avait invoqué des arguments similaires pour demander à la Commission d'interdire l'offre de 147,4 milliards de dollars lancée par BHP Billiton sur Rio Tinto, et qualifiée d'hostile par ce dernier.

Sur le créneau du transport de minerai de fer par voie maritime, Rio Tinto et BHP Billiton sont numéros deux et trois mondiaux, avec respectivement 23,3% et 15,4% de part de marché en 2007, derrière le brésilien Companhia Vale de Rio Doce (CVRD, 33,5%), selon la fédération européenne Eurofer.

Les produits de base commercialisés par BHP Billiton et Rio Tinto sont utilisés en quantité importante "par de grands secteurs industriels" et sont "essentiels à la compétitivité européenne", a souligné vendredi la commissaire à la Concurrence Neelie Kroes, citée dans le communiqué. "L'envolée récente des prix des produits de base a eu de lourdes conséquences pour les industries qui les achètent, leurs clients et, en dernier ressort, l'ensemble des consommateurs d'Europe et du reste du monde", rappelle-t-elle.

"Dans ce contexte des plus sensibles, tout changement aggravant la situation pourrait avoir des effets extrêmement néfastes. La Commission veillera donc particulièrement à ce que ce rachat n'altère pas la concurrence en Europe", insiste la commissaire. La Commission se donne jusqu'au 11 novembre pour boucler son enquête.

Source : Latribune.fr

Site BHP Billiton
     site BHP Billiton

Historique BHP Billiton
Elle résulte de la fusion en 2001 de l'australienne BHP (Broken Hill Proprietary Company), et de la britannique Billiton, agissant principalement en Afrique du Sud. Leur fusion a mené à la création d'une co-entreprise. Chacune est listée à au moins une bourse et possède un actionnariat séparé, mais elles sont toutes deux opérées comme une seule entité (même conseil d'administration et même organisation décisionnelle). BHP possède environ 60 % des installations de traitement, l'autre partie le reste. Les décisions pour BHP sont prises à Melbourne, alors que les décisions pour Billiton sont faites à Londres.

En juin 2005, BHP Billiton acquiert amicalement la minière WMC Resources pour 7,3 milliards USD. Cette dernière possède un gisement de cuivre et d'uranium, Olympic Dam en Australie, ainsi que des gisements de nickel, de sables minéraux et de fertilisants.

Au 30 juin 2005, elle affiche des ventes de 29,587 milliards USD, pour des profits nets de 6,398 milliards. Ce dernier montant est une augmentation de 90 % comparativement à l'année précédente suite à la hausse généralisée du prix des matières premières.

Production
BHP Billiton is the world's sixth largest producer of primary aluminium, with a total production capacity of approximately 1.3 million tonnes of aluminium, approximately 15.6 million tonnes of bauxite and 4.5 million tonnes of alumina per annum.

BHP operations services a global customer base, with sites in South America, Southern Africa and Australia.

Product types
Aluminium produces the following products:
    Primary aluminium
    Extrusion billet
    Rolling slab
    Wire rod
    Alumina
    Bauxite

Operations
BHP Billiton is an operator and/or shareholder in four primary aluminium smelters (brackets indicate whether BHP operate and the percentage of ownership):

- Hillside Aluminium, South Africa (operator and 100 per cent)
- Bayside Aluminium, South Africa (operator and 100 per cent)
- Mozal, Mozambique (operator and 47 per cent)
- Alumar, Brazil (40 per cent)

BHP also operate and/or are shareholders in three alumina refineries:

- Worsley, Australia (operator and 86 per cent)
- Paranam, Suriname (45 per cent)
- Alumar, Brazil (36 per cent)

In addition BHP operate and/or are shareholders in three bauxite mining operations:

- Boddington, Australia (operator and 86 per cent)
- MRN Trombetas, Brazil (14.8 per cent)
- Coermotibo, Klaverblad and Kaaimangrasie, Suriname (operator and 45 per cent)


Novembre 2008