L'opération d'imprégnation (quelquefois appelé "résinage" ou "étanchage") se réalise après l'opération de fonderie et d'usinage et a pour objectif de reboucher les porosités internes afin que la pièce soit étanche. Les fondeurs sont très rarement équipés d'installation d'imprégnation et préfèrent en général sous traiter cette opération, qui a donc un surcoût. Dans de nombreux cas, la pièce de fonderie est étanche et n'a pas besoin de cette opération supplémentaire.

impregnation piece de fonderie resine ploymerisation



Principe de l'imprégnation
Les pièces sont mises dans une cuve avec un dépression. Une résine est introduite et rentre dans les porosités débouchantes. Cette résine polymérise ensuite à chaud.

Quelques questions techniques sur l'imprégnation:

- L'imprégnation laisse t'elle une surépaisseur ? Non, l'imprégnation ne laisse aucun dépôt sur les pièces.
- Peut on imprégner une fissure ? L'imprégnation ne renforce pas la tenue mécanique des pièces. Il convient donc de souder puis d'imprégner.
- Dimension des porosités imprégnables ? La viscosité des résines méthacrylate permet d'obtenir de très bons résultats dans le cas de microporosités. La dimension maxi des porosités (X) pouvant être imprégnées est d'environ 1/20ème de la toile (Y).
- Quels sont les seuils d'étanchéité ? L'imprégnation permet d'obtenir une étanchéité pouvant aller jusqu'à 10-6b à l'hélium et de résister à de très fortes pressions (800b).
- Dans quel état et quand une pièce doit elle être imprégnée ? Les pièces peuvent être imprégnées brutes ou usinées. Néanmoins c'est lors de l'usinage que l'on vient découvrir le maximum de porosités. Il est préférable d'imprégner la pièce après usinage et avant un traitement de surface éventuel (peinture, anodisation, ...).
- Quelle est la résistance dans le temps ? Produit inerte et stable.

Source : Maldaner (www.maldaner.fr)