La fonderie sous pression est une technologie de fonderie dédiée aux alliages non ferreux (aluminium, zinc, magnésium, cuivreux) qui consiste à injecter l’alliage à grande vitesse (40 à 50 m/s) dans un moule en acier (en X38 CrMoV5) et à appliquer une pression importante (70 à 100 MPa) pendant toute la durée de la solidification

Par rapport aux autres procédés de fonderie (moulage coquille, moulage sable), le temps de cycle est plus court (entre 20 s et 100 s) et le procédé est plus fortement automatisé (robots). Tout cela conduit à des coûts de production plus réduits. Revers de la médaille ; la fonderie conduit à des niveaux de santé internes inférieurs à ceux obtenus par les autres procédés de fonderie.


Selon les alliages transformés, on utilise la technologie des machines chambre froide ou celle des machines chambre chaude.

Type de machine       Al        Zamak          Mg        Cu
----------------------------------------------------------
Chambre froide         X                            X           X
Chambre chaude                     X              X


Machine chambre froide

FSP1_fonderie3

Machine chambre froide (aluminium, magnésium, laiton)

.

FSP1   FSP2     FSP3 

Versement alliage                        Injection à grande vitesse       Solidification sous forte pression


Les pièces en aluminium (Al Si9Cu3, Al Si12, Al Si12Cu, Al Si10Mg, ...), destinées très majoritairement au secteur automobile (bloc moteur, carter d’huile de BV d’embrayage ou de direction, …), font l’objet d’un contrôle visuel à 100 % et d’un contrôle par radioscopie par prélèvement en cours de production (2 à 5 pièces /équipe). Sur les pièces-types ou sur les échantillons initiaux (EI), un contrôle systématique est souvent réalisé (radiographie, micrographies sur zones spécifiques).

Pour le moulage des alliages d'aluminium, les procédés de fonderie se répartissent ainsi au niveau international :

     - Fonderie sous pression    60 %

     - Moulage coquille gravité   35 %

     - Moulage sable                  5 %

Machine chambre chaude


hot_chamber_high_pressure_diecasting_process
Machine chambre chaude (zinc, magnésium)

On peut voir, sur cette animation, la fermeture des plateaux par genouillères, le four de fusion-maintien attenant à la machine, le gooseneck qui plonge dans le bain de zamak et l'injection par le vérin vertical

Le moulage des zamak se réalise quasi-exclusivement en fonderie sous pression.