En fonderie sous pression, il existe 3 régimes d’écoulement du métal dans l’empreinte :

1. Ecoulement pulvérisé

L’écoulement dit pulvérisé est obtenu pour des grandes vitesses métal (fonction de l’épaisseur d’attaque). Ce type d’écoulement conduit à un front de métal déchiqueté (d’où le terme de « pulvérisé ») et à une répartition très homogène de l’air résiduel (non évacué par les tirages d’air) sous forme de micro-pores (micro-soufflures) de très faible taille (quelques 1/100 mm) non pénalisante.

L’écoulement n’est cependant plus parfaitement pulvérisé dès lors que s’établit une pression dans la cavité. La notion d’écoulement pulvérisé ne nous semble réaliste que pour l’avant du front de métal.


Néanmoins, dans tous les cas, de grandes vitesses de métal sont plutôt favorables pour disperser finement les porosités d’origine gazeuse (soufflures).

2. Ecoulement en jet
L’écoulement en jet est obtenu pour des vitesses métal trop faibles. Ce régime d’écoulement est pénalisant car il est susceptible de conduire à des entraînements d’air important (vortex) et des pores (soufflures) de forte taille (0.5 à 1 mm). Il doit être absolument évité.

3. Ecoulement en front continu

Le régime d’écoulement en front continu est obtenu en moulage gravité (ou en squeeze casting) pour des vitesses de métal très lentes (0.5 à 1 m/s) aux attaques. Ce régime garantit un front de métal très homogène et régulier, ce qui permet d’évacuer l’air de manière optimale, mais conduit à un refroidissement métal très important.

L’écoulement en front continu n’est jamais obtenu en phase rapide d'inejction. Il est obtenu en première phase d’injection seulement.
Seules les pièces épaisses (7 à 10 mm ou plus) peuvent être injectées en très grande partie en écoulement laminaire, ce qui garantit un niveau de santé très bon. On est alors dans un process proche du squeeze casting.

Ecoulement_pulv_ris__en_fonderie_sous_pression
Type d'écoulement (front continu-en jet- pulvérisé)

Influence du point de déclenchement de la phase rapide.

Déclenchement de la phase rapide avant les attaques

Le régime d’écoulement pulvérisé est quasiment obligatoire

Déclenchement de la phase rapide après les attaques

Lorsqu’on pratique un pré-remplissage de l’empreinte en phase lente (pièce aluminium épaisse), on peut penser que la phase rapide ne provoque jamais un remplissage réellement pulvérisé du fait de l’amortissement de la couche de métal déjà présente dans la cavité. Un régime en jet est alors certainement acceptable…


Juin 2008